10/13/2017

Subite

Décris-la moi un peu, cette vidéo, dit l'Ethnologue. Je ne l'ai pas vue. L'agresseur est un adulte, dit l'Etudiante. Assez baraqué. La victime, un jeune de 15-16 ans, l'air plutôt frêle. L'agression est subite. Le jeune n'a manifestement rien vu venir. Normalement, que fait-on quand on voit venir quelque chose? On crée de l'espace (pour les pieds), on veille, en tout état de cause, à se mettre hors de portée des mains de l'agresseur. Ici, rien de tel. A l'évidence, le jeune a été pris par surprise. A ton avis, pourquoi, dit l'Ethnologue? Pourquoi ne s'est-il ainsi méfié de rien? Je te donne mon sentiment, dit l'Etudiante: parce qu'il a trop intériorisé la marmelade officielle: tout le monde il est beau, tout le monde il est gentil. Et le reste. Les médias officiels racontent beaucoup de choses dans ce domaine. On y croit ou on n'y croit pas. Lui, apparemment, y croyait. C'est sans doute ça, l'explication. Le pauvre. Quoi d'autre encore, dit l'Ethnologue? On vient de le dire, le jeune a été pris par surprise, dit l'Etudiante. Mais il aurait pu au moins se défendre. Or il ne le fait pas. Aucun geste de défense, même esquissé. Il est complètement passif. Peut-être était-il tétanisé, je ne sais pas. Mais une autre explication encore est possible: la peur des autorités. S'il s'était défendu ou seulement même débattu, il aurait eu affaire aux autorités. Il a donc préféré ne pas se défendre. Autrement dit mourir. Car il aurait très bien pu mourir.