1/08/2017

Déchetterie

Juste cette info*, dit l'Etudiante : pour cause de grippe aviaire, les autorités françaises ont décidé de tuer un million de canards: un million. Cette civilisation est devenue folle. La grippe aviaire, tout le monde sait quelle en est la cause: c'est l'élevage industriel, et derrière lui ce qui en favorise le développement (l'irrésistible développement, en fait) : l'OMC, l'Europe de Bruxelles, les 40 tonnes en colonnes par quatre sur les autoroutes, etc. En voilà la cause. Aujourd'hui, ils tuent les animaux, demain ils tueront les humains. Ils ont d'ailleurs déjà commencé le faire. Leur seul et unique souci (mais qui tourne aujourd'hui à l'obsession): produire toujours plus au moindre coût. L'argent, autrement dit. Or, comme chacun sait, ce qu'ils produisent est aussi de moins en moins bonne qualité. C'est du bric-à-brac, du déjà-jetable. Ca dure six mois, ensuite, très vite, ça part à la déchetterie: comme, justement, ce million de pauvres bêtes sacrifiées en holocauste (le mot vous indigne? allez, indignez-vous. Jetez-moi en prison). D'un côté, donc, la grippe aviaire, de l'autre la malbouffe, le stress au travail, le burnout, etc. Tout cela se tient, la boucle est bouclée. Pour rejoindre les plantes vertes de votre open space au quotidien, ce sera trois heures de train aller et trois heures retour. Et la multiplication des cancers. Et les droits de l'homme, de la femme, des singes, des robots maintenant. Quelle débâcle.

* France Inter.